Château

 

 

  En Vaucluse,

  il y a toujours un monument

  sur les chemins de vos vacances...

  Architecture extra muros

 

  Rejoignez l'Association des Amis de Saint-Hilaire !     - infos -

   Afficher la page plein écran - infos -   Le raccourci CTRL et F - infos -

 

Nous avons apporté le plus grand soin à la rédaction de cette page et à sa vérification en août 2012. Toutefois, les informations pratiques (adresses, site Web, n° de téléphone...) doivent être considérées comme des indications du fait de l'évolution constante de ces données.

 

 

  

  Bonnieux

 

  

  Via Domitia et le Pont Julien

 

Sur la commune de Bonnieux, entre Lumières et Apt, sur la D900 (ex. N100), au carrefour avec la D108 venant de Lacoste et la D149 venant de Bonnieux.

Le cavalon  

 

 

 

 

Le 14 décembre 2008, le Calavon, cours d'eau asséché en été, s'est transformé en torrent dévastateur, à la suite des très fortes précipitations observées les jours précédents.

 

La Voie Domitienne Via Domitia est la première voie romaine construite à partir de 118 av JC en Gaule narbonaise, afin de relier l'Italie (Suse) à la péninsule ibérique.

 

Cette voie contourne par le nord le territoire de Massalia, cité grecque indépendante jusqu'en - 48 av. J.-C. Entre Apt et Notre Dame des Lumières, le pont julien permet le franchissement du Cavalon. D'une longueur totale d'environ 120 m, large de 6 m et haut d'environ 9 m, ce pont à trois travées et deux ouïes en ogive permettant à l'eau de s'écouler lors des grandes crues, alors que les avant-becs en demi-cercle séparent les flots de chaque côté des piles. Ce pont est le mieux conservé en France de cette date.

 

Lors de fouilles d'évaluation archéologique préventives menées courant novembre et décembre 1997, les archéologues du Laboratoire d'Archéologie Médiévale Méditerranéenne Aix-en-Provence (LAMM) ont identifié les traces d'un pont antérieur, construit en oblique afin de suivre le cours du Calavon. Ce pont ne comportait qu'une seule arche soutenue par deux piliers rectangulaires de 2 m de large. Les blocs de pierre de ces piles ont été réutilisés lors de la construction de l'actuel pont.

 

 ► Site Web - ici -

 

 

 

  

  Valorisation du patrimoine

Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP)  

L'INRAP a été créé en 2002 en application de la loi sur l'archéologie préventive. L'institut assure la détection et l'étude du patrimoine archéologique touché par les travaux d'aménagement du territoire.

 

Il exploite et diffuse l'information auprès de la communauté scientifique et concourt à l'enseignement, la diffusion culturelle et la valorisation de l'archéologie auprès du public.

 

Sa création traduit l'importance prise, depuis les années 1970, par la recherche archéologique en France et témoigne de la volonté de l'État de soutenir l'exercice de cette mission de service public d'intérêt général.

 

Héritier de l'Association pour les fouilles archéologiques nationales créée en 1973, l'INRAP bénéficie d'une expérience de près de trente ans. Il rassemble près de 50 % des archéologues œuvrant sur le territoire français et compte de nombreux chercheurs de haut niveau dont près de 100 docteurs et environ 300 titulaires d'un DEA ou d'un DESS.

 

La diversité de ses équipes lui permet de déployer tout le spectre des compétences de la recherche archéologique moderne.

 

L'institut compte des spécialistes de chaque période: Paléolithique, Mésolithique, Néolithique, âges du Bronze et du Fer, Antiquité, Moyen Âge, Temps modernes, époque contemporaine, mais aussi des géo-archéologues (étude de l'histoire des sols), sédimentologues, anthropologues, palynologues (étude des pollens), carpologues (étude des graines), anthracologues (étude des charbons de bois), archéozoologues, malacologues (étude des mollusques), céramologues, numismates (études des monnaies), topographes et des spécialistes de l'histoire du climat et du paysage (paléoenvironnement).

 

Ces chercheurs s'appuient sur les technologies les plus en pointe (datation au carbone 14, thermoluminescence, dendrochronologie...).

 

 ► Site Web de l'INRAP - ici -

 

 

 

PATRIMOINES(S) - Lettre d'Information de la région PACA

 

 ► Accès à la Lettre d'information de la DRAC PACA - ici -

 

 

 

In Situ - Revue des patrimoines

 

In Situ. Revue des patrimoines offre à l'ensemble des professionnels du patrimoine un organe de diffusion des résultats de leurs travaux portant sur la connaissance, la conservation et la valorisation du patrimoine. Elle favorise les échanges entre les différents acteurs et les différentes disciplines de la recherche appliquée au patrimoine et met à disposition du public les nouvelles connaissances sur le patrimoine.

 

 ► Accès à In Situ. Revue des patrimoines - ici -

 

 

 

La Fondation du Patrimoine - Délégation Provence-Alpes-Côte d'Azur

 

La délégation régionale Provence Alpes Côte d’Azur et la délégation départementale des Alpes de Haute Provence sont créées en 1998. Leur mission est d'aider à la restauration du patrimoine régional en apportant aides fiscales et subventions aux propriétaires privés et aux collectivités/associations.

 

Les deux délégations sont aidées dans leur installation respective par les Chambres de Commerce et d'Industrie de Marseille et de Digne. La délégation départementale du Var peut compter quant à elle sur le soutien administratif de l'Union Patronale .

 

Enfin, en 2007 une autre permanence régionale est créée dans les locaux de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nice.

 

Aujourd'hui, la délégation régionale s'appuie sur un réseau d'une vingtaine de bénévoles répartis sur tout le territoire et sur deux chargées de mission basées à Nice et Marseille.

 

 ► Site de la délégation Provence-Alpes-Côte d'Azur - ici -

 

 

 

Musée d'art et d’histoire du Judaïsme - 75003 Paris  

Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, organisé en association loi de 1901, a été ouvert, en 1998, grâce à la volonté commune de la Ville de Paris et de l’État. La Ville de Paris et le Ministère de la Culture se sont en effet engagés dès l’origine à parité, tant pour les nécessaires investissements de départ que pour le fonctionnement annuel du musée.

 

Héritier des collections du musée privé juif de la rue des Saules, le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme a également bénéficié, à son ouverture, de la mise à disposition par la Ville de Paris de l’hôtel de Saint-Aignan et du dépôt par le ministère de la Culture d’importantes collections dont la collection Isaac Strauss provenant du Musée de Cluny.

 

Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme est géré par un conseil d’administration composé de représentants du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Ville de Paris et des institutions majeures de la communauté juive française. Cette association est présidée par Madame Dominique Schnapper, sociologue, ancien membre du Conseil Constitutionnel et Directrice d’étude à l’École des hautes études en sciences sociales.

 

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Hôtel de Saint-Aignan

71, rue du Temple

75003 Paris

Tél. : + 33 (0)1 53 01 86 60

 

 ► Site du Musée d'art et d’histoire du Judaïsme - ici -

 

 

- - - oOo - - -

 

 

  Retour à la Table des matières de la page Tourisme - balades - ici -

 

 

Tourisme en Vaucluse Provence - ADDRT 84 Vaucluse en Provence - ADDRT 84

 

 

Armoiries du Comtat Venaissin - 1274 à 1791